ACCUEIL -> BLOG -> 

Allemannsretten ou droit d’accès à la nature

Allemannsretten ou droit d’accès à la nature

Vous connaissez, vous, le allemannsretten ??? (à mes souhaits)

Ce petit mot hyper facile à prononcer signifie littéralement « le droit de tous ». En anglais, il se traduit par « Freedom to roam » et en français par « Droit d’accès à la nature ».

Ce principe n’est pas unique à la Norvège : on le retrouve dans toute la Scandinavie. C’est selon moi, un principe fondamental et une des raisons qui m’ont poussé à vivre en Norvège.

Mais qu’est-ce donc que le Allemannsretten et comment ce concept s’applique-t-il au quotidien ? Ce principe, ce droit fondamental vous permet de profiter en toute liberté et sans restriction de la nature norvégienne. Le droit d’accès à la nature est une pratique ancestrale qui, depuis 1957, est incorporée à la loi régissant les loisirs de plein air. Ainsi, tout le monde est assuré de profiter de la nature, même sur des terrains essentiellement privés. Ce droit de profiter des activités de plein air constitue une part essentielle de l’identité nationale. En effet, en Norvège, vous êtes libre de profiter des grands espaces et de respirer l’air frais à pleins poumons, à condition de respecter la nature et de ne laisser aucune trace de votre passage.

Vous pouvez planter votre tente ou dormir à la belle étoile pour la nuit n’importe où dans la campagne norvégienne, en forêt comme en montagne. Toutefois, vous devez respecter une distance d’au moins 150 mètres avec l’habitation la plus proche. Cette règle de 150 mètres s’applique également aux mobil-homes et caravanes.

Si vous souhaitez passer plus de deux nuits au même endroit, vous devez en demander la permission au propriétaire, sauf en montagne et dans les régions très isolées.

Quelques règles sont toutefois à respecter. La première est très simple : ne pas nuire à l’environnement et à ses aménagements. Laisser l’endroit dans le même état que celui dans lequel vous l’avez trouvé et souhaitez le retrouver.

WonderNorway demande à tous ses voyageurs de ne laisser aucune trace de leur passage lors de leurs excursions et randonnées, en ne laissant aucun détritus derrière eux. L’été, vous pouvez ramasser les baies locales (myrtilles, framboises, fraises, baies arctiques) mais dans la limite du raisonnable. Vous pouvez aussi boire l’eau des torrents mais privilégiez tout de même les torrents les plus en altitude. Évitez les plans d’eau stagnante.

En outre, de juin à septembre, les éleveurs de moutons, vaches et chèvres de la région laissent leurs animaux paître librement dans la montagne. Nous vous demandons de ne pas déranger ou perturber ces animaux. Les chiens sont acceptés dans tous les parcs nationaux. Toutefois, à partir du 1er avril et jusqu’en septembre, les chiens doivent être tenus en laisse autour et dans les parcs nationaux afin de ne pas perturber ces animaux d’élevage, ainsi que les animaux sauvages, notamment les oiseaux qui nichent souvent au sol.

En raison du tourisme mondial qui se développe de plus en plus et également du réchauffement climatique, les troupeaux des éleveurs de Norvège sont depuis quelques années, confrontés à de nouvelles maladies qui, auparavant, n’existaient pas ou ne survivaient pas en Norvège. Afin de limiter la propagation de ces maladies, nous vous demandons, si vous le pouvez, de désinfecter ou au moins de nettoyer vos chaussures de randonnée avant votre départ pour la Norvège. C’est un petit geste qui peut paraître anodin mais qui pourrait vraiment avoir son importance à l’avenir si l’on veut continuer à admirer de beaux troupeaux en liberté. Merci pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.